Un cadeau slow et 100% récup ! Pour faire plaisir en sensibilisant au zéro déchet !
DIY,  Partager ...

Activité recyclage de papier : les cartes à planter

Chaque année au mois de juin, c’est le grand rush à la maison. Et pour cause ! C’est la course des cadeaux pour les nounous, ATSEM, maîtres ou maîtresses et le personnel périscolaire ! Chaque année, mon désir de remercier les personnes qui s’occupent si bien de mes petits bouchons doit parfaitement coller avec nos aspirations écologiques ! Nous avons déjà réalisé des savons maison, des chocolats à casser, des kit pour chocolat, infusions ou thé et bien sûr les traditionnelles gourmandises de Noël. Cette année, avec l’école à la maison, j’ai beaucoup plus imprimer qu’à mon habitude et j’avais donc un stock assez conséquent de papier à recycler. Si vous êtes dans le même cas que moi et que vous cherchez à fabriquer un présent écologique, j’ai une idée de cadeau toute trouvée ! Une activité recyclage pour créer des cartes à planter ! Et si, pour cette année ce DIY arrive un peu tard, vous pouvez toujours le garder dans un coin de votre tête pour les fêtes, les copines ou l’année prochaine. Ces cartes à planter feront forcément mouche !

Les fournitures pour réaliser des cartes à planter

  • Du papier à recycler, blanc ou couleur (auquel cas, il vaut mieux séparer les différentes couleurs au risque de se retrouver avec une couleur type “caca d’oie”) ;
  • ou à défaut de papier à recycler, des boites d’œuf sans l’étiquette ;
  • des graines de fleurs ou d’herbes aromatiques (pour soutenir les abeilles on pense aux plantes mellifères) ;
  • un peu de gouache (non toxique) ou du colorant alimentaire ;
  • de l’eau ;
  • un rectangle de grillage fin ou à défaut une plaque ;
  • un rouleau ou des emportes pièces et une éponge absorbante ;
  • un feutre à l’eau noir ;
  • de la cordelette, du ruban récupéré ou du raphia.

La réalisation des cartes à planter

Etape 1 : le trempage

La première étape est à réaliser la veille si possible. Il suffit de déchirer le papier, ou les boites d’œuf, en pleins de petits morceaux dans un saladier. Autant dire que Lou s’en est donné à cœur joie ! Plus les bouts seront petits et moins le papier mettra de temps à détremper. Ensuite, il faut remplir le saladier d’eau (au niveau du papier) pour que tout soit recouvert. Et être patient !

Etape 2 : le mixage

Une fois que le papier a bien absorbé l’eau (il s’effrite du bout des doigts), vous pouvez le mélange au chinois pour enlever l’excédent d’eau. Attention toute fois à ne pas presser la préparation qui doit rester très humide pour la suite. C’est là que le mixeur entre en scène pour tout réduire en une espèce de pâte à papier épaisse. Une fois les papiers réduits en bouillie, vos petites graines peuvent colorer la pâte avec du colorant alimentaire (une bonne occasion de parler des couleurs primaires et secondaires et de tester des mélanges ! Je ne vous conseille pas l’acrylique car elle serait toxique pour les graines mais la gouache fait aussi l’affaire. Nous avons opté pour du rose mais à la prochaine fournée les garçons veulent séparer la pâte dans différents bols pour avoir plus de couleurs différentes.

La pâte à papier, une fois mixée avec un peu de gouache ou de colorant alimentaire.

Etape 3 : l’étalage

Pour la troisième étape deux options sont possibles en fonction du rendu souhaité.

La première option : en plaque

Pour cette version de cartes à planter, il suffit d’étaler la pâte au rouleau entre deux torchons sur une plaque. Sur une épaisseur de 0,8 cm environ. Trop fines, les cartes se cassent en séchant et trop épaisses elles auront du mal à sécher ! L’objectif est surtout de faire une plaque la plus régulière possible !
Si vous avez beaucoup de pâte vous pouvez aussi faire plusieurs rectangles en procédant de la même façon. Vous pouvez laisser la/les plaque(s) de pâte à papier sur le torchon du dessous et enlever celui du dessus.
Ensuite c’est le moment d’ensemencer ! La partie préférée des enfants ! Et sans aucun doute la partie la plus simple, il suffit de disposer des graines de fleurs ou de plantes aromatiques sur toute la surface de la plaque (mais pas trop près les unes des autres) et d’appuyer légèrement dessus pour les “incruster” dans la pâte.

La seconde option : à l’emporte pièce

Cette méthode a bien fonctionné avec Lou car elle moins “technique”. Il suffit de choisir un emporte pièce de la forme souhaité (ici on a opté pour des cœurs). Puis, de placer l’emporte pièce sur la partie absorbante de l’éponge en prélevant un peu de pâte à papier. Avec les doigts il faut ensuite presser la pâte pour remplir l’emporte pièce.  En essayant de garder une épaisseur régulière. Comme pour la méthode de la plaque, il faut ensuite incruster les graines dans la pâte à papier. Il ne faut pas trop les concentrer pour faciliter la pousse. Enfin vous pouvez prévoir un petit trou pour y passer le fil lors de la personnalisation.

L'astuce pour gagner du temps de séchage, consiste à réaliser les formes directement sur une éponge !

étape 4 : le séchage

Pour cette étape il faut s’armer de patience. L’idéal est d’utiliser une grille pour que les deux cotés sèchent en même temps. Sinon une plaque à pâtisserie fait très bien l’affaire si on retourner la pâte à papier régulièrement. Cela permet au séchage d’être uniforme. Il a fallut deux jours pour que nos cartes soient complètement sèches mais certaines étaient un poil trop épaisses.

L'étape la plus longue... Le séchage ! Il faut résister à tripoter les petites cartes au risque de les casser !

La personnalisation des cartes à planter

Une fois les cartes sèches, il suffit de dessiner des motifs au feutre à eau noir et de les découper (idéal pour les plus grands). Il est également possible de dessiner des bordures sur les cartes réalisées à l’emporte pièce. Ou encore d’utiliser des tampons encreurs pour y ajouter des motifs. Attention à choisir une encre non toxique puisque les cartes sont destinées à être plantées !

La notice des cartes à planter pour accompagner vos cartes.
Une fois les cartes décorées, il vous suffit d’imprimer la notice à ci-dessus et de créer éventuellement une carte de vœux. Ensuite, découper puis d’assembler le tout avec un ruban de récup, du raphia ou encore une cordelette. (Vous pouvez aussi trouver l’inspiration sur les épingles Pinterest)

Nos cartes à planter, accrochées à la carte réalisée par Nathan.
Un ruban, des perles, et les petites cartes à planter !

Cette activité est l’occasion d’aborder la question du gaspillage de papier avec les plus grands, la minutie avec le rouleau, le découpage et les dessins (Nathan été passionné du haut de ses presque 7 ans). Lou a davantage trouvé son compte dans la découverte d’une nouvelle texture, le choix des forme et l’étape du mixage (#passionthermomix) ! C’est sûre, nous allons essayer de reproduire cette activité en incrustant des fleurs que l’on aura fait sécher dans la pâte à papier ! Cette technique de pâte à papier est d’ailleurs sensiblement identique à celle du papier recycler, idéale pour réaliser de jolis carnets (Article à venir). J’espère que cette activité rencontrera le même succès chez vous que chez les personnes à qui nous avons offert ces cartes à planter ! En attendant d’autre DIY, n’hésitez pas à partager vos idées d’activités de récupération de papier en commentaire. Et si vous ne l’avez pas déjà fait vous pouvez lire lire cet article écrit par Melissa. Il regroupe plusieurs DIY à propos de la découvertes des abeille.

Suivi réseaux sociaux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.